1934 Passage Lemonnier
1934 Passage Lemonnier
press to zoom
1938 Villa Platel, Liège
1938 Villa Platel, Liège
press to zoom
1930 Expo internationale de Liège
1930 Expo internationale de Liège
press to zoom

Né à Liège en 1901 et mort à Ambert en1980, Henri Snyers est un architecte
du courant moderniste dont les réalisations innovent dans la période de l’entre-deux-guerres. Henri Snyers ouvre son atelier en 1928 et conçoit bientôt quatre villas qui vont marquer le paysage de la nouvelle architecture.
Son inspiration avant-gardiste et moderne est au croisement des courants nés
au sortir de la Première Guerre mondiale : les mouvements De Stijl, Art Déco,
et le Mouvement moderne ou “modernisme”.  

Les premières villas d’Henri Snyers se caractérisent ainsi par des volumes simples à emboîtements, des toitures plates à grands débords, de larges percements, parfois en angle de volumes ou rehaussés d’auvents en rez-de-chaussée, que président des espaces intérieurs articulés par des altimétries variées dans le plan vertical, et des jeux de translations dans le plan horizontal. 

Outre les programmes d’habitation, Henri Snyers participe aux deux grandes expositions internationales de Liège.

Celle de 1930, avec les études et projets du Palais du Gaz, du Palais de la Soie, du Pavillon de la Turquie et surtout avec la construction du Pavillon de l'Économie belgo-allemande, de facture constructiviste.

Celle de 1939, dite de la Technique de l'Eau, où il construit, avec les architectes Montrieux, Rousch et Selerin, les quatre Pavillons de la Belgique et le Pavillon
du Luxembourg, tous de facture moderniste affirmée.

Dans le même temps, il rénove ou construit des bâtiments à usage commercial ou de bureaux.
En 1934, il est chargé de la modernisation du célèbre Passage Lemonnier à Liège. Son style passe d’une ligne moderniste pour les entrées et les galeries à un dessin Art Déco pour la coupole de la Rotonde. Le Passage Lemonnier est classé Monument en 1988 au Patrimoine immobilier culturel de la Région wallonne.
Après la Seconde Guerre mondiale, Henri Snyers construit une série de villas
dans un style plus vernaculaire et réalise une série d'immeubles et de commerces dans la continuation d'un modernisme tempéré, révoquant à la fois les dogmes
du fonctionnalisme et les tendances de l'internationalisme.

 

© Sauf mention contraire, toutes les images proviennent du Centre d’Archives et de Documentation de la CRMSF, Fonds Henri-Snyers, Liège. Tous les dessins et la plupart des photos sont de Henri Snyers. Textes: M. Snyers et Ph. Brandily. Maquette: Dominos. Toute reproduction est interdite sans accord.